Shaun le Mouton Le Film : La Ferme Contre-Attaque

Accueil/Genre/Cinéma/Shaun le Mouton Le Film : La Ferme Contre-Attaque
Chargement Évènements

[Cinéma] VF – Film de Will Becher, Richard Phelan

Avec Justin Fletcher, John B. Sparkes, Amalia Vitale
Genres Animation, Famille, Comédie
Nationalité britannique
Date de sortie 16 octobre 2019 (1h 30min)

Synopsis et critique :

Est-il encore besoin de présenter Shaun, le mouton à tête noire le plus célèbre du cheptel britannique, la star jamais détrônée des Studios Aardman (après Wallace et Gromit), le plus malin, le plus drôle et le plus attachant spécimen à quatre pattes que le monde du cinéma d’animation, pourtant largement saturé en bestioles à plumes et à poils, ait jamais connu ?

Shaun the sheep : le Jeremy Corbyn de la basse-court, l’Indiana Jones de la grange à foin, à la fois Sherlock Holmes et Dr Watson, sportif de haut niveau, astronaute, défenseur des opprimés. Bref, Shaun, tout simplement. Attendu par les fans (dont nous sommes), il fallait que ce deuxième opus relève le défi de faire aussi bien, sinon mieux, que le premier, sans tomber dans le piège des gags réchauffés, ni dans celui de la paresse du scénario, tout en conservant l’humour, le ton, le rythme, l’univers qui font la singularité et le génie des films Aardman.

Pari tenu ? Haut la patte ! Avec Shaun le mouton, la ferme contre-attaque, on retrouve tout ce qu’on adore : beaucoup d’humour pince sans rire, des gags supra-efficaces, des personnages humains attachants car tellement ridicules (ah, la méchante savante et ses traumas de la petite enfance, ou le bouffeur moustachu de fish and chips)… Sans oublier bien sûr les héros récurrents : le chien Bitzer, rabat-joie de service au flegme à l’épreuve des balles (de base-ball), le fermier pas si débile que ça qui ne rêve que de son futur tracteur de compétition et les potes moutons avec en tête de troupeau la joufflue poilue à bigoudis et le petit dernier avec son doudou.
Mais qui dit nouvelle aventure dit nouveau venu, et c’est bien là que la réussite est totale : si vous ne tombez pas amoureux(se) de Lula, c’est que vraiment, vous êtes définitivement tombé du côté thatchérien de la force. Lula – faut-il dire « il » ou « elle », on s’en moque éperdument – cette créature mi-lapin, mi-chien, mi-rose, mi-bleu, nous vient d’une autre galaxie et déboule, à la faveur d’une livraison de pizza (car oui, les moutons adorent ça !), dans la ferme de Shaun. Intrigué par cette bestiole qui semble avoir sous ses oreilles lumineuses une sacrée liste de pouvoirs surnaturels, Shaun va tout faire pour lui permettre sinon de téléphoner, du moins de rentrer à la maison. Car les humains cupides qui ont perdu leur âme d’enfant sont prêts à tout pour profiter honteusement de l’arrivée de cet extra-terrestre : produits dérivés, recherche scientifique façon Roswell, j’en passe et des bêêêeilleurs.

Tout le monde dans l’affaire va trouver dans ce film son petit compte de bonheur : les enfants dès 5 ans (par le côté très visuel du film et la craquante Lula dont le rire est contagieux), les plus grands pour l’aventure et les gags, et les adultes qui apprécieront un film sans dialogues qui met les pleins feux sur la qualité de l’animation et du scénario… sans oublier les nombreuses références et clins d’œil à quelques classiques (films et séries, on vous laisse les trouver)

En apprendre plus sur le cinéma Amitié Plus