Plaire, aimer et courir vite de CHRISTOPHE HONORÉ

Chers amis cinéphiles,

Nous avons le plaisir de vous présenter notre programme cinéma pour le mois de février.

Notre film du mois : « Si Beale Street pouvait parler » de Barry Jenkins

« Tellement, mais tellement romanesque ! On craque, on fond, on est en colère, car ce que porte le film c’est bien cela, l’amour et la violence. Attendez ! Voilà comment il faudrait introduire ce texte : Barry Jenkins a précédemment réalisé le prodigieux Moonlight. Il faudrait commencer par cela car un tel premier film est un gage de confiance pour les dix piges à venir, facile. Si Beale Street pouvait parler est étonnant c’est dans sa propension à fuir le drama pour épouser, de plein corps et l’âme fouettée, le mélo. On joue sur une différence ténue mais les plus grands chouineurs sauront de quoi je parle ; ce ne sont pas les mêmes larmes qui coulent devant un drama (Breaking the Waves de Lars von Trier par exemple) et un mélo (Le secret magnifique de Douglas Sirk évidemment). Peut-être est-ce la culpabilité qui les sépare ? Immergé dans la petite histoire d’un couple dont l’amour est sèchement brisé, le film ne se détourne pas de la grande ; la ségrégation, le racisme, la lutte des classes. Barry Jenkins, cinéaste de foi, croit en ses personnages, en son art du récit, en l’évocation d’un monde sinon meilleur au moins juste. Si Beale Street pouvait parler, on n’aurait pas fini de l’entendre. » Cinémas Star

En espérant vous y retrouver,
L’équipe du Cinéma Amitié Plus.

Telechargez le flyer au format PDF
En savoir plus sur le cinéma Amitié Plus